side-area-logo

BeReal, l’anti Instagram made in France

Chaque jour, à une heure aléatoire, BeReal envoie une notification et les utilisateurs ont deux minutes pour prendre leurs photos. Créée par deux français, cette application qui promeut « les moments authentiques » a déjà séduit des centaines de milliers de français. Et elle ne compte pas se limiter à l’hexagone.

Qu’est-ce que BeReal ?

BeReal est une application de réseau social française créée en 2020. Le concept consiste à poster deux photos avec un selfie et une prise photo à l’arrière, en moins de deux minutes, à une heure aléatoire et ce quotidiennement.
L’application se présente comme un réseau social « anti-instagram » en cherchant à ce que les photos publiées par ses utilisateurs soient prises sur le vif, sans préparation et surtout sans filtre.

BeReal, protagoniste de la lutte contre la superficialité

Ces dernières années, les plateformes de médias sociaux comme Facebook, Instagram et Twitter sont devenues une partie intégrante de notre vie quotidienne. Cependant, dû à leur montée en popularité, beaucoup les ont critiquées pour leur promotion de la superficialité et de la « fakeness ».

Dans ce contexte, BeReal est apparue comme une réponse à la “vie parfaite” des Instagrameurs. Conçue pour promouvoir les « moments authentiques » et encourager les utilisateurs à poster des photos prises de façon spontanée, BeReal semble inaugurer une nouvelle ère où les médias sociaux sont guidés par la sincérité plutôt que la superficialité.

En France, 40 % des 16-25 ans passent entre 3 et 5 heures par jour sur les réseaux sociaux . D’ailleurs, la description de l’application sur l’App Store affiche la couleur : «BeReal ne te rendra pas connu ni famous, si tu veux devenir un influenceur, tu peux rester sur TikTok et Instagram».
BeReal, c’est surtout l’anti-Insta. Pas de filtre ou de système de likes.
Toutefois, l’application fait l’objet de nombreuses critiques, car une subtilité prénommé « late » existe afin de poster sa photo en retard.

Une appli en pleine expansion

Numéro 1 du App Store au Canada et numéro 3 aux États-Unis, BeReal, qui se définit comme un média social intimiste à l’opposé d’Instagram, connaît une vague de popularité en Amérique du Nord. En effet, après quelques années d’obscurité, elle sort au grand jour début 2022 avec plus de 28 millions de téléchargements. Le plus grand nombre d’utilisateurs se trouve d’abord aux États-Unis, puis au Royaume-Uni, et enfin en France. Lors d’une levée de fonds en 2021, la start-up a levé 30 M$ auprès de plusieurs investisseurs, dont les fonds de capital-risque Andreessen Horowitz.
Mai 2022 la start-up a obtenu 85 M$ auprès de DST Global, le fonds d’investissement du milliardaire russe Yuri Milner, valorisant la société à 600 millions de dollars et espère s’étendre davantage à l’avenir.

À l’aube d’une nouvelle ère

En somme, BeReal représente une nouvelle vague de médias sociaux qui cherche à promouvoir l’authenticité et la sincérité plutôt que la superficialité et la fausseté. Ainsi, il reste à voir si l’application finira par remplacer des plateformes plus établies comme Instagram, qui face à cette montée en puissance, a répondue à l’aide d’une fonctionnalité concurrente.
En effet, avec la popularité de BeReal, Instagram a lancé deux fonctionnalités : « Dual Camera » et « IG Candid Challenges », où les utilisateurs sont invités à poster une fois par jour… en deux minutes. TikTok a également lancé une fonctionnalité appelée « TikTok Now », suivant le même concept. Il en va de même pour Snapchat qui s’inspire également de BeReal, en lançant, comme sur Instagram, une « Dual Camera ». 

Néanmoins, une chose est sûre : comme le montre le succès de BeReal, les utilisateurs souhaitent de plus en plus que les plateformes de médias sociaux soient plus fidèles à la réalité.

La question qui se pose est alors la suivante : Bereal serait-il un indicateur face à la tournure dont les réseaux sociaux pourraient se développer à l’avenir ?