side-area-logo

Recherche Vocale et position 0

Le monde digital et notamment le référencement sont en perpétuelle évolution. De nouvelles pratiques et méthodes apparaissent chaque année, souvent liées aux nouvelles technologies ou aux mises à jour des algorithmes de Google notamment.  L’intelligence artificielle change notre façon d’interagir avec le contenu en ligne mais également notre travail d’optimisation de ces contenus.

Les interfaces vocales constituent la nouvelle tendance SEO à ne pas rater pour le début de cette année 2019. En effet, les mots-clés pourraient voir leur efficacité réduite au profit de l’intention des recherches. Google étant maintenant en mesure de comprendre ce que demande l’internaute, l’index découpe les recherches en 3 types « d’intentions » :

  1. La recherche navigationnelle : la recherche d’un site web ou d’un contenu en particulier
  2. La recherche informationnelle : le besoin de l’internaute d’avoir une réponse à une problématique précise
  3. Et la recherche transactionnelle : l’utilisateur souhaite effectuer un achat.

L’intention de recherche plus forte que les mots-clés

Un référenceur ne doit plus uniquement chercher à être bien positionné sur une liste de mots-clés mais également dans les SERP (pages de résultats de recherche) en fonction des intentions de recherche les plus pertinentes. Plus de la moitié des requêtes en ligne dans le monde sont effectuées sur mobile, Google a donc décidé fin 2016 d’ajouter un algorithme à l’index Google afin d’adapter les SERP à la navigation mobile (Mobile First).

Les interfaces vocales permettent de dicter les requêtes à leur Smartphone ou enceinte et changent autant les habitudes des consommateurs que des référenceurs. L’internaute ne formule pas sa recherche de la même manière à l’oral qu’à l’écrit. Cela implique que les pages optimisées pour le référencement traditionnel ne le sont peut-être pas pour le search vocal. Google va-t-il donc déployer un index Voice First ?

Il est donc important de se préparer à cette « révolution » de la recherche vocale, quelques grandes tendances se dessinent :

  • La plupart de requêtes prennent la forme de questions
  • Les recherches deviennent de vraies phrases et non plus des expressions de longue traine
  • En résumé, si votre site n’est pas responsive, votre positionnement en sera pénalisé. De même si votre site n’est pas bien optimisé et que les temps de chargement sont trop longs.
  • Le changement dans la rédaction de contenu afin de pouvoir répondre aux futures questions des internautes. Le contenu est toujours roi et se doit d’être pertinent.
  • L’optimisation du contenu vidéo en matière de référencement, un outil marketing majeur.

Il convient donc, de revoir toute sa stratégie SEO non plus sur une liste de mots clés mais bien sur des recherches d’intention qui prendront en compte le type de navigation mais également sur des phrases longues ou questions via la recherche vocale. Il est important de garder à l’esprit que l’adaptation de votre site (responsive) sur tous les supports est sine qua non tout comme l’optimisation des performances (vitesse de chargement, performances et sécurité).

Statistiques utilisateurs sur la recherche vocale 2018 :

Les origines de la reconnaissance vocale ne datent pas d’hier mais de 1936 par AT&T, mais attardons-nous sur des données plus récentes.

La première interface vocale à voir le jour est Siri Inc en 2007, d’abord proposée gratuitement dans l’App Store en 2010 puis ensuite rachetée par Apple et intégrée en 2011 à l’iPhone 4S. Par la suite, Microsoft développe sa propre interface baptisée « Cortana » sous Windows 8. Il s’en suivra « S Voce » par Samsung, « Google Now » pour Google dont Google Assistant en est l’extension et Amazon avec son « Alexa ».

La recherche vocale en chiffres :

  • 86% des utilisateurs d’assistants vocaux effectuent régulièrement des recherches sur internet à la voix,
  • En Juin 2017, une étude Britannique révélait que 42% des utilisateurs de Google formulaient des requêtes vocales chaque jour (Source Google),
  • 72% des possesseurs d’enceintes connectées ont intégré leur appareil à leur routine quotidienne,
  • Plus de 400 millions d’appareils embarquent Google Assistant
  • 39% des milléniaux (Génération 2000) utiliseront une interface vocale d’ici courant 2019

Le search vocal c’est 50% des recherches d’ici à 2020 sur Internet, justifié par le développement des appareils connectés à commande vocale (Smartphone et enceintes intelligentes). L’appropriation de cette tendance par les générations plus jeunes, grâce aux avancés de l’IA, rendent les conversations de plus en plus humaines. Malgré tout, la quasi-totalité des recherches aujourd’hui se fait depuis un Smartphone : on recense que 44% des utilisateurs de smartphone ont déjà effectué une recherche vocale depuis leur appareil contre 13% sur une enceinte vocale (Selon MyMedia Group).

En France, pour les 1.7 millions de Français équipés d’une d’enceinte connectée telle qu’Alexa, ou Google Home, la recherche d’informations sur Internet n’arrive qu’en 4ème position après l’écoute de la musique, la météo et la radio.

Le référencement pour le vocal et l’importance de la position 0

Lors d’une recherche vocale, Google ne dicte qu’une seule et unique réponse : La position zéro sur la page de résultat.

Qu’est-ce que la position 0 ou le ranking 0 ?

La position #0 désigne la position située au-dessus des résultats sous forme d’annonce, de réponse directe. Celle-ci désigne une réponse brève et concise à une requête et qui s’affiche directement sur la SERP avec le titre de la page et l’URL d’une page bien optimisée.

Ces boites de réponse directe s’affichent selon plusieurs formats possibles les Featured Snippet, Knowledge Card et Quick Answer ; Les Featured Snippets de Google ou Extraits optimisés nous intéressent davantage car ils sont accessibles à n’importe quel contenu web référencé de manière organique.

Featured Snippets Google

Il existe 3 types de Featured Snippets sur Google :

  • Le paragraphe : 82% des Featured Snippets.
  • La liste : 11% Featured Snippets
  • Le tableau : 7% Featured Snippets

Les Featured Snippets (FS) augmentent le trafic vers un site (entre 20% et 30%) et impactent le taux de clic de 2% à 8% sur le résultat. La difficulté à obtenir des positions 0 sur Google provient notamment du « bon vouloir » de Google d’apparaitre sous forme de boite de réponse directe. Mais certaines règles sont indispensables pour voir une page web ressortir sous forme de FS :

  • Répondre à une question de l’internaute (pertinence)
  • Une question pour une page et pour une réponse
  • Proposer un texte suffisamment détaillé et long
  • Optimiser la page avec les fondamentaux du SEO
  • Structurer vos contenus selon les règles

Adapter une stratégie de référencement appropriée à la recherche vocale ne semble pas être une mince affaire. En effet, si on considère qu’un être humain tape environ 30 à 40 mots la minute, à l’oral on relève une moyenne d’environ 150 mots, la recherche vocale ne s’appuie donc pas sur un ou deux mots clés mais bien sur des phrases entières et complexes.
Les utilisateurs de la recherche vocale ont tendance à personnifier leur assistant virtuel en usant d’un vocabulaire lexicalement et grammaticalement plus riche, ou alors au contraire pour les générations plus jeune l’utilisation d’un vocabulaire propre à leurs générations, et donc pas inscrit dans le dictionnaire.

En somme, Google devient de plus en plus un moteur de réponse, il fournit grâce à la position #0 directement la réponse (ou le dicte dans le cas d’une recherche vocale) et ce, sans avoir besoin de cliquer sur un lien pour accéder à un article. La stratégie de référencement devra donc intégrer l’anticipation sur la seconde intention de l’utilisateur en apportant une réponse à une question associée. Vous pourrez donc apparaitre dans le bloc « People also asks » (Autres questions posées) juste dessous la position 0 (1 à 4 questions associées).

2019, Le vocal passe du search à l’action

Le développement de l’IoT (objets connectés) contribue au développement des recherches vocales. En plus de la démocratisation des enceintes connectées, on retrouve beaucoup d’objet du quotidien compatibles avec les assistants virtuels des GAFA (Google, Amazon, Facebook et Apple) comme par exemple la commercialisation d’une nouvelle gamme d’ampoules connectées commercialisée en 2018 par Ikea et compatible avec Siri, Google Assistant et Alexa.

A ces objets connectés au prix abordable, vient s’ajouter une nouvelle possibilité : des stores en ligne, de quoi développer encore plus le « smart home ». Bien que le shopping vocal peine à se faire une place dans l’hexagone. A l’inverse chez son homologue Américain, les enceintes connectées ont été lancées plus tôt et les tendances n’en sont que plus prometteuses, le shopping représente le deuxième usage le plus répandu après la consultation de la météo.