side-area-logo

L’importance du storytelling

Le Storytelling est une méthode de communication née dans les années 1990 aux États-Unis où elle va rapidement gagner les secteurs du marketing, de la gestion et de la politique. Elle est fondée sur une structure narrative s’apparentant à celle des contes ou des récits. Cette méthode permet de susciter des réactions et de l’émotion auprès de la cible. Mais alors, quelles sont les « best practices » ? Quand faut-il l’utiliser ? Sous quelle forme l’utiliser ? Quels sont ses atouts et avantages ?

Quelles sont les « best practices » du Storytelling ?

Il est primordial de se souvenir qu’une histoire se mémorise, fait rêver et permet de se projeter. Il faut donc écrire pour son lecteur. La pratique du storytelling ne doit pas partir dans tous les sens : il y a un message à porter. Il faut raconter une histoire qui, d’un côté ne part pas du côté artistique, mais de l’autre ne se préoccupe pas trop du produit, au risque de perdre le côté histoire. Il faut donc se mettre dans la peau de la personne pour laquelle on écrit. Et cela implique beaucoup de « pratiques » : Utiliser le bon vocabulaire, connaître sa cible pour pouvoir adapter l’histoire à celle-ci, avoir son besoin en tête et enfin connaître son imaginaire, ses références. Tout cela dans un seul et unique but : plaire à son lecteur.

Et en termes de rédaction pure : il faut bien différencier qu’un sujet est différent d’un angle : le sujet est le thème général de notre « conte » alors que l’angle est sa problématique : la question explicite ou implicite.

Dans quels cas utiliser le storytelling ?

Le storytelling peut être utilisé dans une immense variété de situations. Nous allons illustrer ce point en vous faisant vivre le parcours d’un entrepreneur. D’abord le storytelling est important pour générer une levée de fonds, en racontant l’histoire que vous voulez écrire avec votre entreprise ou en racontant votre propre histoire (si vous voulez approfondir ce point, commencez par la notion du « Why » développée par Simon Sinek). Cette histoire peut ensuite être réutilisée et étoffée afin de créer une communauté qui va vous permettre d’installer réellement votre marque. Une fois votre marque lancée il est temps de commercialiser un produit dont il va alors falloir faire la promotion, et encore une fois, vous pouvez (devez) avoir recours au storytelling.
Si vous êtes une marque déjà installée, le storytelling peut également vous servir afin de mieux promouvoir votre marque ou vos produits.
Pour conclure ce point, voici un cas d’utilisation auquel nous avons-nous même assisté : le cas de la communication en tant que marque employeur. Il est parfois dur de trouver du personnel qualifié à recruter pour ces entreprises. Certaines ont donc décidé d’utiliser les expériences de certains employés ou clients volontaires et de les raconter. Ces expériences agissent comme de véritables vecteurs de communication, de réassurance et de « promotion » de l’entreprise.

Sous quelles formes utiliser le storytelling ?

Encore une fois le sujet est très vaste alors nous ne fournirons qu’une liste non exhaustive des formes que peut prendre le storytelling. Il y a d’abord les formes dites plus traditionnelles : Édito, brèves, dépêche, tribune, chronique, article, dossier etc. On trouve ensuite des formes moins conventionnelles : dessins, photographies, vidéos et mêmes diffusions en live sur des plateformes comme Youtube, Facebook ou Twitch. Vous l’aurez compris, il est possible de raconter une histoire par n’importe quel moyen, une simple discussion, présentation peut même convenir à votre histoire.

Les atouts du storytelling

Le storytelling dispose de multiples atouts. Il est tout d’abord un formidable outil si l’on veut capter l’attention de l’utilisateur. En effet, les histoires, ou expériences, créées par le storytelling sont vecteurs de réactions, d’émotions et peuvent parfois inciter à réagir, créant ainsi une interaction avec le client.
Ces histoires vont susciter, pour la plupart, un sentiment d’empathie ou de confiance chez ceux à qui elles sont destinées, et cette abondance d’émotions et de réactions vont entraîner, dans une grande majorité des cas, une mémorisation accrue du message que vous souhaitez faire passer que si il avait été délivrée de façon standard.
Un atout déjà évoqué est la possibilité, avec le storytelling de générer une communauté de consommateurs, de fidéliser ses clients autour de l’histoire d’un produit, d’un service, ou de la marque en général.

Enfin, il ne faut pas oublier que le storytelling se base sur la création de contenus. Ces contenus, s’ils alimentent votre site vous seront très utiles en termes de référencement naturel. Produire régulièrement des contenus ne peut donc qu’être bénéfique pour votre marque ou votre produit.

La clé de l’utilisation du Storytelling réside donc dans l’identification du public à qui on veut raconter une histoire, et dans le travail de la pertinence de cette histoire pour ce public. Tout ça accompagné bien évidemment par le bon support.