side-area-logo

L’heure est à la Digital Detox

Il y aurait à l’heure actuelle plus de 2.5 milliards d’utilisateurs de smartphone dans le monde. Mais la révolution numérique ne s’arrête pas aux smartphones : ordinateurs personnels ou professionnels, tablettes, internet des objets (maison connectée, montres connectées, trackers etc.) nous sommes en permanence connectés. Une nouvelle pratique émerge : la « digital detox » (ou désintoxication numérique).

La digital detox désigne une période plus ou moins longue durant laquelle une personne s’abstient d’utiliser des appareils électroniques afin de « déconnecter ».

La durée de cette période peut varier en fonction de l’objectif fixé: de quelques heures pour avoir la concentration nécessaire sur un devoir ou un dossier, jusqu’à plusieurs jours ou semaines afin de faire une réelle coupure du monde numérique.

Accro au smartphone ?

Notre smartphone n’est pas un doudou numérique bien qu’on puisse penser le contraire. Qui n’a jamais fait demi tour pour chercher son téléphone oublié, plutôt que de passer la journée sans ?

Cet objet est un moyen de se réconforter, il nous rassure… Cependant il devient facilement une source de stress, d’isolement, de dégradation des relations sociales réelles.

Le mobile est devenu prioritaire et il a bouleversé les rapports humains. Initialement prévu pour nous permettre de communiquer avec ses proches, il dégrade aujourd’hui les relations dans le réel. Ce qu’il se passe ailleurs est plus important que ce qu’il se passe maintenant, pendant le dîner, au restaurant entre amis… La peur de manquer quelque chose ?

Cette addiction appelée nomophobie ou FoMo (Fear Of Missing Out), se traduit par la peur de rater quelque chose. Elle entraîne des comportements anxiogènes ayant des conséquences néfastes sur la santé (maladies chroniques, rhumatismes, troubles psychologiques…)

On assiste depuis peu à une prise de conscience réelle bien que lente. Mais le seul maître à bord reste l’utilisateur. Nous sommes tous un peu addict à notre smartphone. Mais nous sommes d’accord pour dire qu’il serait temps de ralentir et de se recentrer sur le réel. Quelles sont les méthodes pour se déconnecter ?

Les méthodes de digital detox ou désintoxication numérique

Afin de gagner en concentration lors d’une déconnexion courte ou pour profiter d’un week end, vous pouvez commencer par effectuer certains réglages sur votre téléphone (désactivation des notifications des réseaux sociaux, emails…). Il existe aussi quelques applications. Elles ont pour objectif de restreindre l’accès certaines fonctionnalités ou applications sur votre téléphone. Elles permettent donc de se focaliser sur l’essentiel et de débuter une cure “digital detox” en douceur.

Vous êtes à l’aise avec cette nouvelle pratique, vous souhaitez alors opter pour une période de déconnexion plus longue. Il est d’abord conseillé de faire un essai en vous passant de votre smartphone un jour par semaine, et cela toutes les semaines. Certains en parle avec bonheur mais d’autres qui la subissent sont moins ravis. Comme dans toute cure : il est  important de se préparer psychologiquement. En pratique, des réglages s’imposent comme la suppression d’applications inutiles au quotidien, des réseaux sociaux.

Ces pratiques vous aideront à vous tenir éloigner de votre smartphone de façon quotidienne.

Autre alternative : il vous est possible d’échanger votre smartphone contre un téléphone, plus classique, ne permettant que les basiques (appels et sms). Entre nostalgie et digital detox, ces téléphones ne seront pas envahissants et seront peut-être la solution detox plus modérée…

Si vous souhaitez aller plus loin : deux choix s’offrent à vous. Le premier est de tout faire par vous-même, par exemple partez en vacances dans un endroit isolé, confier votre téléphone, tablette, ordinateur à vos proches ou laissez-le chez vous, et profitez du lieu dans lequel vous êtes.

Si vous pensez ne pas avoir la volonté nécessaire, de plus en plus d’hôtels proposent des formules de désintoxication dans les grandes villes pour une ou plusieurs nuits. Vous pouvez également choisir de partir plus loin : comme pour d’autres addictions, des organismes proposent des « cures » vous aidant à déconnecter et vous retrouver vous-même.

Ces méthodes vous semblent peut-être très lourdes, mais les résultats sont à la hauteur la majorité du temps. Comme dit précédemment, pour les coupures temporaires vous pouvez espérer plus de concentration sur une période courte.

Lors de longues désintoxications, les effets sont bien plus nombreux : diversification de vos activités, sentiment de reprendre le contrôle sur soi-même et son environnement proche, baisse du stress et des angoisses (meilleure santé mentale en général), moins de douleurs liées à l’utilisation d’appareils numériques (fatigue oculaire, mains, poignets, dos à force d’être assis etc.).

 

La Digital detox est une prise de conscience, la considérer comme pratique forcée serait peine perdue. Il faut surtout prendre en considération que l’objectif n’est pas de bannir totalement les nouvelles technologies mais de modérer les utilisations.

Si vous êtes à la recherche d’un de ces bénéfices, alors n’hésitez plus et essayez une digital detox. En cette période de fête, la désintoxication numérique vous permettra de profiter “réellement” de ceux qui vous entourent et de partager de bons moments. C’est pour nous, un des plus grands bénéfices de cette méthode.