side-area-logo

La fermeture de Google +

Lancé en Juin 2011, Google + n’a jamais vraiment fait l’unanimité auprès des internautes. Et c’est pourquoi, le 8 Octobre dernier, Google a annoncé l’arrêt de ce service. Revenons ensembles sur l’histoire de ce « réseau social » et sur les raisons de sa fermeture.

Souvenez-vous de Google + …

Son lancement est effectué par une version bêta sur invitation et tout de suite les utilisateurs sont séduits par le principe de « cercles« , la fonctionnalité principale de Google +, permettant de créer facilement des groupes appelé “cercle” (comme « famille », « amis » ou « collègues ») et donc de partager des choses différentes selon les cercles. Seule ombre au tableau, Google ne cesse de dire que Google + n’est pas un réseau social ce qui sème la confusion chez les utilisateurs de la plateforme : l’appellation de « couche sociale » n’est comprise par personne.
Malgré une polémique sur l’autorisation ou non d’utiliser des pseudonymes dès les débuts de la plateforme, les chiffres semblent encourageants avec 150 millions d’utilisateurs en six mois d’existence. Cependant, malgré ce constat, la plupart des pages sont inactives, l’engagement n’est pas au rendez-vous et la plateforme, au-delà d’une petite communauté active ne génère que peu de publications ou commentaires.

Échec du réseau social de Google ?

Cet écart va continuer de se creuser à cause de la politique que va lancer Google en 2012 : à la création d’un compte Google, un compte Google + est créé automatiquement. Des millions de comptes vont être alors créés car à cette période YouTube, Android, Gmail comptent de plus en plus d’utilisateurs. Cependant, ces comptes sont pour la plupart inactifs sur Google +, mais permettent à la plateforme de dépasser les 500 millions d’utilisateurs fin 2013, à peine plus de deux ans après son lancement.

Certains problèmes commencent alors à se faire sentir au sein même de Google + avec 3 changements de président en moins de 2 ans. Il semblerait que la firme californienne commence à se désintéresser de son produit.
Désintéressement qui va se confirmer avec une activité quasi inexistante sur la plateforme de la part des pages officielles de Google, notamment la page française qui, avant de poster un message le mois dernier annonçant la fermeture, n’avait pas posté de message depuis presque un an. Notons que cette publication n’a pas touché beaucoup de monde et généré que peu d’engagement.  Pour conclure, Google a révélé que 90% des sessions sur Google + durent moins de 5 secondes.

Une autre motif de la fermeture du réseau social est le gouffre financier qu’il représente pour Google, qui doit investir considérablement pour faire évoluer la plateforme et ce alors qu’il n’y a que peu d’utilisateurs actifs.

Dernier point mais pas le moindre, une faille de sécurité datant de Mars 2018 a causé la fuite des noms, emails, postes actuels, genres et âges de plus de 400 000 profils de la plateforme. Cette fuite a précipité la fin de celle-ci, qui semblait déjà bien amorcée.

La fin de Google + est donc programmée à Août 2019. Si vous étiez un utilisateur régulier de la plateforme, il est temps de faire vos adieux en n’oubliant pas de récupérer toutes vos données. L’outil de Google : takeout.google.com vous permet de télécharger toutes vos interactions sur la plateforme depuis 2011.