side-area-logo

Du Storytelling au Storyliving

Afin de fidéliser leurs clients et face aux nouvelles technologies, les marques redoublent d’efforts. Avec l’arrivée des réseaux sociaux, le dialogue (bien que virtuel) entre les marques et les consommateurs à été facilité. En effet, l’essor du e-commerce a forcé les entreprises à se creuser la tête pour adopter des stratégies marketing toujours plus poussées et centrées sur l’utilisateur. De nombreuses stratégies digitales, et notamment de content marketing, ont ainsi vu le jour pour répondre à la digitalisation de masse de notre société. Ces dernières années, la technique du storytelling s’est vue appliquée au sein des entreprises afin de rapprocher les utilisateurs d’une marque.  Le storytelling a envahi la communication des entreprises jusqu’à l’overdose, bien que créer des histoires autour d’un produit, d’un service ou bien d’une société ne soit pas si simple. Aujourd’hui en marketing digital, on éprouve le besoin de dépasser la tendance des « success stories » pour proposer des histoires directement liées au quotidien de l’entreprise et du client, plus simples et plus vraies. Vivre et faire vivre l’authenticité de l’histoire, tel est l’enjeu aujourd’hui.

Qu’est-ce que le storytelling ?

Il convient tout d’abord de définir le storytelling. Le principe du storytelling est de raconter une histoire autour d’une marque, qu’il s’agisse d’un produit ou bien d’un service en lui donnant une dimension humaine. Cette façon très particulière de communiquer s’intéresse de très près aux attentes, aux envies et aux questionnements des utilisateurs d’internet. L’utilisation d’un langage ciblé répondra aux besoins exprimés par les internautes. Le contenu publié sera défini par une stratégie éditoriale et servira à générer davantage de trafic vers un site ou une activité.

Le storytelling classique existe maintenant depuis quelques années et s’est adapté aux tendances. Ces publications qui envahissent le web aujourd’hui se heurtent d’abord à un effet de mode qui s’estompe lentement ainsi que l’apparition de la réalité virtuelle et du live, promesses du marketing de demain.

Le digital et le storytelling

Loin des principes du storytelling classique, de nouveaux formats naissent grâce au digital permettant de mettre en histoire une marque, une entreprise.  Avec YouTube et la démocratisation des caméras et smartphones, chacun filme facilement et en toutes occasions, la vidéo est devenue le format privilégié du storytelling digital. Ce qui donne une toute autre dimension aux récits des entreprises, à condition toutefois de bien penser la trame, d’identifier clairement le public et les buts à atteindre. Privilégier un format court, quitte à dévoiler une histoire en plusieurs épisodes.

Fortement utilisé dans les stratégies de content marketing, le storytelling se trouve actuellement dépassé par le concept de storyliving misant principalement sur une expérience à distance et en temps réel

Du storytelling au storyliving

Impliquer activement les gens et leur offrir une expérience mémorable est la meilleure façon de concevoir le récit. Chacun cherche à valoriser ses propres actions et se reconnaître en elles. Au-delà des outils et des services qui pourraient améliorer leur quotidien, ils espèrent vivre de nouvelles expériences qu’ils pourraient partager avec les autres. Le récit devient expérience et le consommateur devient ainsi l’acteur d’une histoire dont il se souvient et qu’il raconte à son tour.

Vivre des histoires, c’est créer des récits qui inspirent et mobilisent la participation directe. Les histoires sont créées pour que chaque personne puisse y participer et vivre directement les valeurs de la marque. Ainsi, l’expérience doit être sincère, émouvante et engageante, capable de solliciter de la gratitude, comme cette mobilisation citoyenne pour la planète organisée par le WWF.

Les réseaux sociaux ont largement contribué à la démocratisation du storyliving. La conversion s’est opérée grâce aux contenus diffusés en direct. Avec les plateformes de streaming, les influenceurs et les professionnels du web se sont orientés vers les vidéos en live pour communiquer avec leurs abonnés. Le côté instantané et immédiat a séduit un public jeune, moins réceptif au discours du storytelling, trop formaté à leurs yeux.

Ce format permet aux entreprises de partager du contenu à fort impact, plus direct et durable que celui des textes, visuels ou vidéos, formats traditionnels du storytelling classique. La réalité virtuelle offre un large potentiel pour rendre le contenu plus attractif et engageant.

Deux contextes se distinguent du storyliving : faire vivre un événement en direct précisément lorsqu’il a lieu et exprimer une histoire qui a eu lieu et qui sera reproduite en utilisant les divers supports. La véritable différence entre le storytelling et le storyliving réside dans la possibilité de se sentir acteur alors que la narration est imposée au storytelling.

Quelques idées de secteurs d’application pour le storyliving

Le storyliving peut être utilisé dans un secteur comme celui du tourisme. Il permet de présenter des sites touristiques, des voyages, des hôtels ou des campings à distance. Il est aussi très utile dans le secteur de l’immobilier, où un logement peut être visité sans se déplacer. L’internaute visite le bien immobilier présenté en 3D, sans s’y rendre. Mais également dans les secteurs du luxe, de l’artisanat et du e-commerce actuellement en pleine mue digitale. Ces acteurs souhaitent présenter leurs produits de manière plus vivante et attractive, permettre aux internautes de s’imaginer dans un vêtement sans passer par une cabine d’essayage, etc.

Des clients racontent comment Apple Watch les aide à mener une vie plus saine « Dear Apple » – Source Apple

Exemple d’une visite virtuelle en temps réel d’un appartement – Source 3D Creative Softwaire

Le storyliving s’adapte aux attentes des consommateurs d’aujourd’hui et notamment à un public jeune et exigeant. Il est important de passer progressivement du storytelling au storyliving, que ce soit pour les grandes ou petites structures. La réussite de vos communications sous un format storyliving réside d’abord sur la qualité de votre stratégie de contenu et de communication digitale sur vos réseaux et sur votre plateforme web. Si le temps vous manque et/ou que vos ressources sont limitées mais que vous souhaitez adopter une stratégie storyliving, faire appel à un community manager semble être alternative judicieuse car capter l’attention des internautes sur internet n’est pas chose aisée.