side-area-logo

Les 3 tendances réseaux sociaux à ne pas manquer en 2018 !

La portée organique qui continue de baisser sur Facebook, les vidéos toujours dominantes, les stories en profitent. L’Agence Eanet vous présente les tendances réseaux sociaux à ne pas manquer en 2018.

Baisse de la portée organique sur Facebook

Après des diminutions successives de la portée organique des publications, le géant des réseaux sociaux, Facebook, frappe à nouveau en annonçant un changement sur l’algorithme de son fil d’actualité.

« Aujourd’hui, nous utilisons des signaux comme le nombre de personnes qui réagissent, commentent ou partagent des messages pour déterminer leur niveau de diffusion dans le fil d’actualité. Avec cette mise à jour, nous prioriserons également les messages qui suscitent des conversations et des interactions significatives entre les personnes. »

– Adam Mosseri, Responsable Fil d’Actualité à Facebook concernant la dernière mise à jour.

Facebook veut ainsi privilégier les interactions avec ses amis au détriment des interactions avec les marques.  Modification que Facebook justifie par un meilleur ciblage des publications. Ainsi la portée organique baisse mais l’engagement (clic, like, commentaire, partage, etc…) des publications augmente. La mise à jour aura principalement pour effet de baisser à nouveau la portée organique des marques et des médias, poussant toujours un peu plus les entreprises vers l’obligation de sponsoriser leurs publications pour avoir une portée correcte.

La tendance étant à la baisse du reach, on ne peut que vous conseiller de diversifier votre présence sur les réseaux sociaux. Facebook permet d’avoir accès à une audience très large. Cependant sans payer, il est difficile de toucher précisément sa cible. Facebook est nécessaire mais réfléchissez également aux autres réseaux parfois plus appropriés pour votre cible.

Comment y remédier ? Payer n’est pas encore la dernière solution.

Comme expliqué par Facebook dans un communiqué, il existe bel et bien un moyen de remédier à la baisse du reach de votre page. Les publications qui incitent à interagir et permettent aux utilisateurs de discuter avec leurs amis ne seront que peu impactées par la mise à jour car elles sont en accord avec la politique de Facebook de rapprocher les utilisateurs de leurs amis.

Et pourquoi ne pas se lancer dans la vidéo ?

*La portée organique correspond au nombre de personnes ayant vu votre publication sans avoir payé, elle s’oppose à la portée payée. La portée totale correspond quant à elle au nombre de visiteur unique ayant vu une de vos publications indépendamment d’où il l’a vu.

La vidéo, toujours dominante

Vous l’aurez bien remarqué, si les vidéos sont si présentes sur les réseaux sociaux, c’est bien pour une raison, leur taux d’engagement et leur visibilité en font un atout de choix pour les Community Manager.

La vidéo en chiffres :

  • 10 milliards de vidéos vues par jour sur Snapchat, 8 milliards sur Facebook, 4 milliards sur Youtube.
  • En 2020, Cisco estime que la vidéo représentera 82% du trafic internet global
  • En France, la vidéo représente 40% des publications des internautes.
  • 66% des internautes déclarent regarder tous les jours des vidéos sur leur ordinateur.
  • Une vidéo sur deux est vue sur mobile.
  • Sur Facebook la vidéo reste le type de post avec le meilleur taux d’engagement (8,29% par post en moyenne), devant les statuts (8,03%) et les photos (6,76%). Le taux moyen, tous types de posts confondus, est de 4,95%.

Mais c’est aussi sa capacité à innover qui permet à certaines vidéos d’être très virales. Toujours en accord avec les tendances réseaux sociaux, que ce soit la vidéo à 360°, la vidéo en réalité virtuelle, la vidéo interactive, les vidéos en live, ou bien même les Stories, les possibilités sont nombreuses pour créer un contenu original.

Avec une difficulté technique plus importante que les autres moyens de communication, les vidéos portent tout de même leur fruit. A l’image des blogs, les vidéos sont également un excellent moyen de développer son contenu de marque mais avec l’avantage d’être mieux mises en avant par les réseaux sociaux.

Les Stories en profitent

Après la vidéo plus globale, ce sont les stories qui connaissent un succès important.

La Story initialement inventée par Snapchat permet d’enchaîner photos et vidéo de quelques secondes envoyées depuis son téléphone, généralement au format vertical, et qui disparaissent quoiqu’il arrive au bout de 24 heures, qu’elles soient vues ou non par l’utilisateur. Sa réussite est sans précédent si bien, que les autres mastodontes des réseaux sociaux ont créés leurs propres systèmes de Story. Après Facebook et Instagram, c’est maintenant Google qui annonce vouloir lancer son système de Story « AMP Stories ».

Instagram a annoncé que 30% des stories les plus vus sur son réseau provenaient de compte de marque. Il est donc intéressant de communiquer avec ces outils en tant que marque mais ce n’est pourtant pas donné à tout le monde. Avec 190 millions d’utilisateurs et 71% des utilisateurs moins de 25 ans en 2017, Snapchat s’est imposé comme le réseau social préféré des jeunes. Pour réussir à faire des stories percutantes pour une marque il faut repenser entièrement sa communication. La vidéo demandait déjà de revoir et d’adapter sa communication, mais la « Story » vient apporter son lot de nouveautés.

La Story est vue comme quelque chose de plus privé, et l’entreprise se doit de respecter ces codes. Ainsi, la Story permet aux utilisateurs de s’immiscer dans l’entreprise de manière plus privé, et donc de créer un lien plus fort. Le contenu doit être travaillé pour se démarquer mais ce n’est pas dérangeant s’il paraît moins professionnel, il doit avant tout être authentique. C’est donc un média adapté, pour montrer les coulisses d’un évènement ou de l’entreprise, pour faire des vidéos en direct,…

Les stories sont donc un changement indispensable à prendre en compte pour les entreprises ayant une cible jeune mais qui représente une grande réflexion dans la manière d’aborder le réseau. C’est un bon moyen de créer un lien fort et plus privé avec ses clients.

On a aussi fait un article sur l’une des autres tendances réseaux sociaux de 2018 : Les chatbots et l’intelligence artificielle.

Laisser un commentaire