side-area-logo

WordPress passe en 5.1 : performances du CMS et santé du site

En février, le CMS (Content Management Système) WordPress est passé en version 5.1 disponible dans une trentaine de langues. Tandis que  la version 5.0 de WordPress annonçait l’arrivée d’un nouvel éditeur fonctionnant par blocs, la mise à jour 5.1 baptisée « Betty » se concentre principalement sur l’amélioration des performances globales du logiciel.

Améliorer les performances de l’éditeur

En décembre 2018, la version 5.0 de WordPress a repensé la façon d’utiliser le CMS pour les utilisateurs et les développeurs par le biais d’un nouvel éditeur, nommé Gutenberg. Si l’éditeur par blocs a fait son entrée, la version 5.1 en améliore significativement les performances. Le démarrage de l’éditeur à gagner en rapidité.

Dans un environnement dominé par les exigences de Google en matière de rapidité, WordPress 5.1 propose aux éditeurs une interface et une rédaction des contenus plus fluides. Les processus d’arrière-plan ont également été revus et optimisés.

Coté « back end », grâce à la version 5.1 les développeurs auront leur lot de nouveautés : une nouvelle table de base de données capable de stocker des métadonnées dans un contexte multisite ou réseau, une mise à jour de l’API Cron pour faciliter le retour des données incluant de nouveaux filtres  et de nouveau processus de construction JS. Toutes nouveautés techniques destinées aux développeurs sont précisées dans l’article « WordPress 5.1 « Betty ».

Analysez la santé de votre site WordPress

Une toute nouvelle fonctionnalité « Site health » est intégrée à la version 5.1 de WordPress. Site Health a pour vocation d’analyser l’état de santé du site tant la vitesse des pages que sur la sécurité. Les administrateurs recevront des notifications et alertes sur leur tableau de bord notamment lorsque d’ancienne version du PHP sont utilisées par exemple. La version préconisée de WordPress est la 7.1 au minimum.

Concernant les extensions ou plugins, Site health vérifiera la version du PHP de chaque installation de nouveaux plugins. Si le plugin requiert une version de PHP différente de celle de votre site, WordPress empêchera l’installation pour des raisons de sécurité. Ainsi les développeurs du CMS informent graduellement les administrateurs des sites afin qu’ils rattrapent leur retard.